Eco tourisme Bardia

Missions éco-volontaires Bardia

cours thakurdwara

Du 15 septembre au 15 novembre et 15 février au 15 avril.

Richard Lasserre est un Globe-trotter qui a récemment posé ses valises au Népal et à Bardia. C’est un amoureux de la nature, mais il attache aussi beaucoup d’importance à l’interaction des animaux et des hommes. A Bardia, les animaux (éléphants, tigres, rhinocéros…) s’attaquent régulièrement au cheptel, aux habitations et parfois aux humains. Avec un népalais, il vient de créer une association pour sensibiliser, informer les populations locales et pour leur venir en aide en cas de dégâts. Ci-dessous, vous trouverez une présentation succincte, mais il est préférable de le contacter directement pour davantage de précisions. Voici son site web : http://nepalwildlife.jimdo.com/

 Les postes en éco volontariat à Bardia :

 Agent de patrouille :

Mission d’observation de jour comme de nuit, des déplacements de la faune hors parc national de Bardia, repérage et photos des traces, des dégâts éventuels.

Profil requis : Bonne condition physique – patiente (lors des affûts) – Sens de l’observation –Méthodologie dans le recueil d’informations. Les déplacements à Bardia s’effectuent à vélo sur des pistes forestières afin d’atteindre les villages les plus isolés notamment dans la zone appelée « corridor »du fait de son utilisation par la faune lors de ses déplacements entre les parcs nationaux indien et népalais. Aussi dans le cadre de ces patrouilles éloignées de notre camp de base, les patrouilleurs éco volontaires dormiront chez l’habitant ce qui permettra d’ailleurs de partager et d’échanger bon nombres d’informations quant aux dommages éventuels causés par la faune dans la région en question.

Enseignants : Anglais /Science et vie de la terre

Profil requis : Bonne connaissance de l’anglais parlé et écrit en vue de son enseignement en collaboration avec les instituteurs et professeurs locaux dans les classes de Thakurdwara. Vous enseignerez dans les classes de 4ème à 9ème à des enfants qui auront donc entre 9 et 15 ans. Les jeunes tharus sont très assidus et demandeur en matière d’éducation. Les cours s’effectueront soit en intérieur ou en extérieur en fonction des salles disponibles. Pour les petites classes le niveau au Népal est bon comparativement à la France où l’anglais n’est abordé officiellement qu’à partir de la 6ème. Une mise en place de cours joués sous forme de scènes de la vie courante est mieux adaptée sur un plan pédagogique car nos petits tharus ont l’esprit très « pratique ».

 Mise en place de cours pour adultes : Les adultes sont également très demandeurs à des fins professionnelles dans les activités du tourisme comme les « homestay », guide de brousse de Bardia ou encore chauffeur et comme pour les enfants, une pédagogie basée sur des scènes concrètes jouées comme au théâtre emmène non seulement des rires et de la bonne humeur mais cela leur permet surtout d’accéder à une confiance en soi en travaillant également l’attitude, la gestuelle et les bonnes intonations.

Développeur de marché dans le secteur de la vannerie :

Profil requis : Expérience de la vente d’artisanat et de ses filières en matière de commercialisation à l’international – Expérience en matière des frais d’approche. Certains Tharus sont très experts en matière de vannerie, les hommes travaillant le rotin pour la confection du petit ameublement et les femmes une vannerie plus fine et ornementale. Cela peut permettre de promouvoir la région de Bardia Cependant de nouveaux designs peuvent être conseillés ainsi que l’amélioration de certaines finitions et des conseils quant à l’utilisation et à l’apport de couleurs et autres vernis.