Santé & Mal des montagnes

Si vous avez des allérgies ou suivez un traitement spécifique, effectuez le nécessaire avant votre départ et n'hésitez pas à en faire part à notre agence

Aucune vaccination n'est obligatoire, mais un carnet de vaccination à jour est vivement recommandé. Prévoyez votre pharmacie : Les guides népalais n'ont pas le droit de vous donner des médicaments.

  • Paludisme - dengue : Ceci ne concerne que les personnes qui voyagent dans le Teraï et qui participent à un safari à Chitwan ou Bardia. Le risque de contracter le paludisme (ou malaria) est faible au Népal. Cependant, pendant les mois de mousson (de juin à septembre), il est préconisé de se protéger soigneusement, mais très peu de voyageurs optent pour un traitement préventif. En règle générale, munissez-vous de vêtements à manches longues et d’une crème répulsive contre les moustiques. Depuis 2018, le dengue est un peu plus présente, y compris en vallée de Kathmandu
  • Coronavirus covid 19 : Le Népal a été relativement épargné avec essentiellement des cas asymptomatiques
  • Aptitude physique : Un séjour au Népal ou au Tibet ne nécessite pas forcement une condition physique optimum, mais selon les activités prévues, il vous appartient de vous renseigner au préalable et si la date de votre dernière visite médicale est assez ancienne, c’est l’occasion d’effectuer un bilan de santé en expliquant à votre médecin les principales caractéristiques de votre voyage (altitude en particulier).

Renseignez-nous sur votre condition physique. Ce n'est pas parce que c'est l'Himalaya qu'un trek est un exploit : Il y a des itinéraires pour tous les niveaux et nous vous conseillerons en fonction.

  • Le MAM ou Mal d’altitude des montagnes est un facteur important à prendre en compte. Nos guides veillent à votre santé. Les itinéraires sont étudiés pour une acclimatation optimale. Les problèmes sont peu fréquents… mais sont toujours à prévoir car les conséquences peuvent être importantes pour votre santé. Maux de tête, difficulté respiratoire, essoufflement (nocturne), manque de sommeil, perte d’appétit sont les principaux symptômes qui sont normaux (mais pas forcément inquiétant) N’hésitez pas à vous confier à votre guide si ces symptômes persistent et s’aggravent. Il faudra alors soit redescendre, soit appeler un hélicoptère si vous êtes trop faible. Pour améliorer l’acclimatation, il y a 2 règles de base : Marcher à votre rythme, sans à coup, et s’hydrater (de l’eau !) le plus possible.  Renseignez-vous auprès de spécialistes ou de votre médecins avant de partir (test d'effort)

Pensez à votre assurance avant le départ ! ! 

  • Hygiène : Le Népal est un pays pauvre, mal équipé, en particulier pour le traitement des déchets. Aussi l’éducation des citoyens reste à améliorer. Montrez-leur l’exemple. Pour certains séjours et certains treks, les conditions sont parfois précaires (manque d’eau, absence de douche, toilettes à la Turque). Pensez à vous laver les mains, en particulier avant les repas.