Situation Covid. 16 Octobre 2020

  • Mis à jour le Oct 16, 2020
  • Laurent
  • 449 Vues

Par la force des choses, le Népal a décidé de vivre avec

Sommaire

COVID Nepal

  • 1 254 100 tests PCR effectués (12-18000 / jour)
  • 126 137 cas positifs dont 70% guéris
  • 715 décès (taux mortalité 0.58%)
  • Autres chiffres officiels sur le site du ministère

 

Comme le titrait un journal et bien que le gouvernement s’en défende, le Népal a décidé de vivre avec le coronavirus covid 19.

La vie est revenue presque à la normale à Kathmandu. Beaucoup de circulation. Les gens qui ont les moyens restent à la maison, mais ceux qui doivent travailler pour vivre ont repris un rythme normal. Il n'y a pas beaucoup de contrôle (alternance de la circulation) car pas mal de fonctionnaires policiers sont en quarantaine. Le nombre de cas a beaucoup augmenté ces derniers jours, particulièrement à Kathmandu. Cela est dû au fait que le nombre de tests a augmenté en ciblant particulièrement les ‘‘ cas contacts ‘’

Le pays est en roue libre. Chacun fait ce qu'il veut.

  • Il n’y a pas de stratégie et d’écoute des professionnels médicaux de la part du gouvernement : Le gouvernement ne contient rien ET n'aide personne. Une petite équipe de médecins népalais spécialisés en virologie (ayant travaillé en occident dans de grandes organisations) et d'économistes essayent d'obtenir un rdv avec le premier ministre depuis 6 mois. Sans succès. Il décide de tout, tout seul et continu de promouvoir l'eau chaude et le curcuma.
  • Le nombre de tests effectués est aléatoire et principalement dans les hôpitaux privés.
  • Le suivi et les enquêtes autour des nouveaux cas sont peu approfondis
  • Les capacités d’accueil des malades (lits en hôpitaux ou centre de quarantaine) n’augmentent pas et restent insuffisants et de très mauvais qualité. Les places dédiées au covid dans les hôpitaux et les ICU sont saturés à Ktm. Le gouvernement a ordonné de différé toutes les opérations chirurgicales non urgentes et de transformé tous les hôpitaux publics en hôpitaux ‘‘ spécial covid ’’
  • La distanciation sociale, bien qu’obligatoire n’est pas appliquée. Je me suis rendu récemment dans une administration gouvernementale pour renouveler mon permis de conduire. Il y avait énormément de monde, entassé, à faire la queue pendant plusieurs heures pour atteindre le peu de guichets ouverts. J’ai renoncé. Plusieurs autres témoignages sont identiques dans les administrations. Certaines ferment plusieurs jours d’affilés quand plusieurs fonctionnaires sont diagnostiqués positifs en même temps.

SOCIAL

  • Les népalais retournent en Inde pour travailler. Aucun espoir de trouver du boulot au Népal. Mais le gouvernement vient de fermer la frontière terrestre jusqu’au 15 novembre. Seuls les camions de marchandises peuvent passer.
  • Les bus publics sont à nouveaux autorisés à ce que 100% des places des véhicules soient occupés.
  • Les festivals religieux commencent avec Dashain. Selon le degré d’information, les népalais sont partagés entre ‘‘célébrer en famille’’ ou ‘‘limiter les visites’’.
  • Les distributions de repas par les petites associations ne faiblissent pas. Toujours pas de soutient de la part du gouvernement
  • De nombreux stocks de nourriture périmée sont trouvés. Des grossistes fraudent en réimprimant de nouvelles dates limites de consommation sur les produits impropres à la consommation.

 

TOURISME

Nous sommes la veille de l'ouverture au tourisme, selon le dernier communiqué officiel, mais il y a beaucoup de communiqué de presse relatant des changements et il est très difficile de trouver des informations fiables. En tant qu'agence, nous ne recevons rien et il faut aller chercher les informations, y compris les consulats nepalais à l'étranger qui sont les plus à même de répondre pour les visas. En voici ci-dessous (sous réserve des éternels changements) :

  • Trekking possible à partir du 17 octobre. Trekking uniquement (pas de tourisme au sens large) Une agence de voyage népalaise doit effectuer des démarches au Népal et obtenir les permis de trek nécessaires. Avec ce dossier, le voyageur peut effectuer une demande de visa en se déplacant  au consulat népalais de son pays de résidence. Test PCR avant le vol + Quarantaine de 7 jours dans un hôtel + Test PCR 5 jours après l'arrivée au Népal + Assurance médicale covid. 
  • Date repoussée d'1 mois pour le tourisme autre que le trekking : Ouverture au 17 Novembre désormais. Test PCR avant le vol, mais pas de quarantaine
  • Certaine région ou municipalité prennent des arrêtés spécifiques et interdisent l’accueil des étrangers ou des népalais habitants hors districts ou bien imposent une quarantaine et/ou test PCR récents. La visibilité et l’anticipation sont donc difficiles pour organiser un circuit.
  • Certains villages et propriétaire de lodges en montagne sont très mal informés et ignorent beaucoup de choses du virus. Avant la reprise, il faudra des campagnes d’informations efficaces, avec différents supports pour mettre en place certains protocoles. Nous y travaillons avec un petit groupe de gens intéressés par le tourisme népalais, mais le lien avec l’office du tourisme et le gouvernement n’est vraiment pas évident à établir.

 

Pour les treks, infos au 16 octobre, pouvant changer dans les jours à venir :

  • Tsho Rolpa > NON
  • Everest > Oui, avec PCR -  72 heures
  • Manang / Tilicho > Quarantaine annulée à confirmer. Mais PCR obligatoire
  • Gosaikund  > NON
  • Mustang > NON
  • Manaslu > NON
  • Sikles Trek > NON
  • Annapurna Base Camp ; Poon Hill ; Gandruk > NON
  • Mardi Himal Trek  > Oui
  • Dolpo Phoksundo Trek  > Oui, avec PCR -  72 heures
  • Panchpokhari Trek > Oui
  • Helambu, Ama Yangri  > NON
  • Langtang  > NON

 

Envoyez une demande