Situation Covid. 29 Juin 2021

  • Mis à jour le Jun 29, 2021
  • Laurent
  • 1013 Vues

Sommaire

COVID Nepal

  • 3 329 687 tests PCR effectués (environ 9000 tests/ jour)
  • 635 188 cas positifs dont 74% guéris
  • 9051 décès (taux mortalité 1.4%)
  • Autres chiffres officiels sur le site du ministère

Extension et aménagement du confinement jusqu’au 05 juillet

  • Apres 1 mois et demi de restrictions strictes, à Kathmandu et dans les grandes villes, on observe une nette baisse du nombre de cas (à mettre aussi en corrélation avec une baisse du nombre de tests).
  • C’est aussi la tendance dans les villages, mais il y a moins d’informations disponibles et de grosses différences de structures. Régulièrement les medias relatent l’apparition de foyers importants.
  • Il y a assurément beaucoup de stigmatisation, surtout dans les campagnes et de la part des gens moins éduqués. Il y a une réelle peur de se faire tester, même en présence de symptômes. Les malades ne vont à l’hôpital que quand ça devient sérieux.
  • Aussi, les résultats des tests sont parfois très longs à venir (1 semaine), d’où un moindre intérêt.
  • Les mesures de confinement s’assouplissent :
    • Autorisation de circuler 1 jour sur 2
    • Horaires d’ouverture des magasins qui s’allongent
    • Transport public de + 25 places autorisés à la moitié de leur capacité (pas rentable donc peu)
    • Retour des vols nationaux
    • Assouplissement ‘’non officiels’’ des contrôles envers les restaurants. Retour des livraisons à emporter.

Vie Sociale

  • Je trouve qu’il y a d’énormes différences dans la façon d’appréhender cette crise. Cela dépend bien sûr de l’origine sociale et de l’éducation des personnes. Il est estimé que 50% des travailleurs ont perdu leur emploi. Ainsi, les gens ont des comportements/avis différents en fonction de leur situation financière.
  • Je rappelle qu’il n’existe aucune aide sociale au Népal : Un travailleur au chômage est un travailleur qui n’a aucune ressource. Idem pour les entreprises qui ne bénéficient d’aucun plan de soutien si ce n’est des emprunts à taux réduits.
  • En ville, je trouve les gens un peu plus attentionnés avec le port du masque.
  • Je vois beaucoup de témoignages de familles sous pression et en grande difficulté pour l’éducation des jeunes et le paiement des loyers (beaucoup de propriétaires harcèlent sans vergogne leurs locataires, que ce soit pour le logement ou des entreprises). Il y a beaucoup de situations précaires avec des parents sans argent pour payer les études. Cela amène les étudiants à se re-orienter ou à abandonner. La majorité des étudiants n’ont pas mis un pied à l’école depuis 1 an et demi. Les dates d’examens sont sans cesse repousser. Cela crée une baisse de motivation, en plus des difficultés d’accès et de paiement.
  • Dans les campagnes, le gouvernement autorise les fermiers à repiquer le riz. C'est la saison !
  • Les népalais vont bientôt chercher à repartir à l’étranger. Cela s’annonce compliquer car beaucoup de pays du Golf arabique impose le vaccin obligatoire…

Vaccination

  • Au Népal, la campagne de vaccination est très lente et très mal organisée. 2.4% sont pleinement vaccinés et 8% ont reçu 1 dose. Par exemple :
    • La deuxième dose arrive plusieurs mois après la première
    • Les personnes âgées de plus de 70 ans doivent faire la queue, debout et au soleil pendant 3-4 heures avant de recevoir leur injection…
    • Chaque corps de métier pousse pour être déclaré prioritaire.
  • Difficile de connaitre la tendance et l’opinion publique vis-à-vis de la vaccination. Là aussi, je pense qu’il y a beaucoup d’avis divergents.

Divers

  • La mousson a commencé. Localement (Manang, Sindhupalchok, Helabu, Kali Gandaki), il y a déjà eu de gros dégâts, principalement dus à des glissements de terrains. Des dizaines de disparus et des centaines de personnes déplacées ; Routes coupées. Récemment le gouvernement a donné l'autorisation de l'exportation de sable, graviers et cailloux en Inde, ce qui va accentuer l'exploitation (illégale) du lit des rivières et la déforestation qui sont les principales raisons des inondations dans le sud du pays.
  • Politique : Stand-by du cirque. Les népalais attendent les verdicts de la cour suprême pour valider ou annuler les dernières mesures prises par le Premier ministre et la Présidente.
  • Les asso continuent les distributions de repas, sans l’aide du gouvernement, qui au contraire, expulse et met en garde à vue certaines asso militantes qui distribuent des repas sur les rares terrains publics disponibles.

Envoyez une demande